La Moravie de Napoléon
l'histoire d'Europe a portée de la main
mon excursion
3 / L´abattoir au Marché aux choux

Zelný trh 8, 659 37, Brno
(+ 420)533 435 280
www.mzm.cz

GPS: 49.1919781N, 16.6086136E

3 / L´abattoir au Marché aux choux

précédant suivant

Quand les habitants de Brünn passent par le pavement du Marché aux choux et se dirigent pour le divertissement vers le théâtre ou achètent tout simplement des légumes, ils ne se rendent peut-être plus compte de tout ce que ce lieu avait connu auparavant. Ils fréquentent le Marché aux choux pour toutes sortes de marchandises depuis 800 ans. Mais pendant la bataille d´Austerlitz, le marché acquit une nouvelle face sanglante. Certains des bâtiments avoisinants servirent d´hébergement pour des personnes importantes ou pour la détention de prisonniers.
 

Le général borgne Koutouzov

Avant le début de la bataille d´Austerlitz, qui eut lieu le 2 décembre 1805, une partie de l´armée russe reculant devant les Français passa autour de la ville et se dirigea ensuite vers Wischau. Seulement le commandant de l´armée des alliés, le général Koutouzov logea avec son état major dans le Palais Dietrichstein au Marché aux choux. Ce général russe était dans l’armée depuis seize ans. Il excellait par sa mémoire remarquable, le don de l´éloquence, et on disait qu´il était rusé comme un renard. Il triompha par exemple pendant les guerres russo-turques où il fut gravement blessé et devint aveugle d´un œil. Une plaque commémorative sur le Palais Dietrichstein rappelle aujourd‘hui ce général russe. Un peu plus loin, au 2, rue des Dominicains une autre plaque commémorative rappelle un autre vaincu de la bataille d´Austerlitz. Ce n´est personne d’autre que François Habsbourg. Il est intéressant qu´il était à la fois François Ier et François II. Il arriva sur le trône en 1792 comme l´empereur du Saint Empire Romain germanique (dont faisaient partie les pays autrichiens et tchèques) sous le nom de François II. Il devint la même année le roi des tchèques et des hongrois. Il se fit couronner empereur autrichien en 1804. Quand le Saint Empire Romain disparut en 1806, il perdit son titre d´empereur romain et resta seulement empereur autrichien et roi tchèque et hongrois.

Il devint important pour Brünn parce qu´il décréta la création du Musée du pays de Moravie, à l´époque connu comme Le Musée de François. Le cœur du Musée actuel est justement le Palais Dietrichstein au Marché aux choux. Grâce à l´exposition La vie disparue en Moravie, vous pouvez par exemple, comme les garçons du Voyage dans la préhistoire ( personnages du film populaire fantastique-didactique tchèque pour les enfants), vous retrouver dans les terrains primaires et prendre connaissance des fossiles de Moravie les plus connus. En plus, vous pouvez admirer dans d´autres expositions de nombreuses découvertes archéologiques du territoire de Moravie ou la collection des minéraux.

Le marché aux légumes remplacé par l´immense abattoir à bestiaux

Après le départ de Koutouzov et la prise de la ville par les soldats de Napoléon, c´est le maréchal français Lannes qui se logea dans ce bâtiment. Mais il n´avait pas une belle vue de sa fenêtre. Le Marché aux choux devint en ce temps-là un immense abattoir sanglant et puant. Les Français demandaient quotidiennement à la ville 26 000 livres de viande ce qui correspondait à peu près à 23 vaches. Des paysans emmenaient du bétail de leurs fermes et des proches hameaux et les Français les abattaient directement sur la place. A l´époque, on ne faisait pas attention aux normes hygiéniques donc l´odeur des déchets du bétail abattu planait partout autour.

Un rôle important appartient à un autre bâtiment remarquable du Marché aux choux, le théâtre Reduta – il s´agit aujourd‘hui du bâtiment théâtral le plus ancien d´Europe centrale. Les Français y retinrent les prisonniers russes après la bataille d´Austerlitz. Un peu plus tard, on y installa un hôpital et l´armée française y transporta ses soldats blessés qui n’étaient pas encore capables d’être transférés. Les autres blessés restaient dans les lazarets autour du champ de bataille d´Austerlitz comme à Schlappanitz ou à Puntowitz. L´un d´eux qui fut transporté à Brünn était le général grièvement blessé Thiébault. Le coup qui passa par son corps causa même outre de nombreuses lésions de l´organisme sept fractures. Personne ne lui donnait beaucoup de chances pour survivre. Ayant le pressentiment de sa fin imminente, Napoléon lui-même prononça une courte éloge funèbre : « On ne peut pas avoir une plus belle mort » dit-il à l´adresse de son général. Grâce à l´excellent travail des médecins, le général guérit miraculeusement. Mais, c´était Kajetán Unterweeger, le gardien de la maison typographique de la rue Orlí où le général se rétablissait de ses blessures, qui en était le moins heureux. « Le général a son chirurgien, son valet, son cuisinier, trois domestiques, quatorze chevaux et huit hommes d´escorte. Il habite six chambres que j´ai dû chauffer. Dieu soit avec moi! Je ne sais pas ce que je devrai encore fournir et procurer. » désespérait-il.

Tout l´intérieur du théâtre était assez endommagé par son utilisation guerrière. Ce fut la cause de la faillite de l´ancien locataire du théâtre, monsieur Mayer, qui quitta Brünn en 1807. Aujourd‘hui, Reduta fait partie du théâtre National de Brünn. Il relie la tradition du théâtre moderne et de l´histoire avec le présent. Les visiteurs peuvent y voir des premières tchèques dans le domaine du drame, de l´opéra ou du ballet. Les amateurs d´art peuvent se réjouir des expositions, concerts ou conférences régulières.

Les temps passés sont rappelés par la fontaine Parnas

La dominante du Marché aux choux et le témoin muet du séjour des soldats français est la fontaine baroque Parnas. Vous ne devriez pas la manquer lors de votre visite de Brünn. Au milieu de la fontaine s’élève une falaise rocheuse où vous pouvez voir le héros mythique Héraclès dans sa partie inférieure. Il tient une massue dans l´une de ses mains et il attire le gardien des enfers – le chien Kerberos avec sa seconde main. L´autre lieu touristique intéressant est constitué par le sous-sol de Brünn. L´une de ses parties se trouve directement sous le Marché aux choux. Vous y verrez une cave viticole historique, un atelier d’alchimistes, des exemples de conservation d´aliments et des instruments de torture. L´autre partie du sous-sol de Brünn est la cave du monnayage sous la place des Dominicains. On peut même voir le deuxième plus grand ossuaire d´Europe, sous l´église Saint Jacques sur la place Jacques, où on peut voir aussi des dizaines de milliers de squelettes mais aussi le tombeau de Raduit de Souches, le défenseur célèbre de Brünn contre les Suédois.