La Moravie de Napoléon
l'histoire d'Europe a portée de la main
mon excursion
25 / La gifle de Lednice

Zámek 1, 691 44 Lednice
(+420) 519 340 128
www.zamek-lednice.com

GPS: 48.8011433N, 16.8058392E

25 / La gifle de Lednice

précédant suivant

A mi-route entre Lednice et Prittlach (Přítluky) se dresse sur une hauteur de vingt-trois mètres une colonne faite de blocs gréseux en forme de pyramide avec une étoile dorée au sommet. Les habitants appellent cet obélisque « la Gifle ». Il existe plusieurs théories expliquant ce nom étranger. D´après certaines sources il fut construit sur le lieu où la femme du propriétaire du domaine, le prince Alois Josef Ier donna une gifle à son mari. Mais les histoires diffèrent en raison de cette gifle. Certaines disent que l´homme perdit tout le village aux cartes. Les autres même affirment que la princesse frappa son mari pour son infidélité.

La création de l´obélisque en l´honneur de la paix franco-autrichienne

D´après l´inscription sur l´obélisque, la raison de sa construction est la conclusion de la paix entre la France et l´Autriche dans la ville italienne Campo Formio huit ans avant la célèbre bataille d´Austerlitz. Le frère du participant connu de la bataille d´Austerlitz Jean Ier de Liechtenstein, Alois Josef Ier, fit construire en 1798 l´obélisque blanc de Lednice. Lui aussi, comme son frère célèbre s´engagea dans l´armée même s´il pouvait être liberé du service militaire en tant qu´aristocrate. Il ne tint pas longtemps dans le service à cause de sa santé délicate. Il commença à s´adonner à ses activités préférées après la sortie de l´armée – la sylviculture et l´horticulture. Il implanta beaucoup d´arbres poussant en outre-mer dans les environs de ses domaines familiaux pour raisons esthétiques et économiques. Ce fut lui aussi qui agrémenta le parc de Lednice par des bâtiments ornementaux.

L´embellissement de Lednice par les Liechtenstein

Le nom de la famille des Liechtenstein est intensivement lié avec l´histoire de la Moravie du Sud. La famille obtint Lednice pendant le XIVe siècle et elle le posséda plus de 600 ans. Le domaine de Lednice devint alors le domaine le plus ancien à rester aux mains d´un seul propriétaire jusqu´au XXe siècle. Des milliers de touristes arrivent chaque année pour admirer le château romantique splendide de Lednice qui servait aux Liechtenstein de siège estival. Il fut fondé à la place de l´ancien fort gothique et les artisans le reconstruisirent plusieurs fois pendant les huit siècles suivants. Sa forme est influencée par quatre styles architectoniques – le gothique, la Renaissance, le classicisme, la néogothique jusqu´à ce que le château obtienne sa forme féerique actuelle. Les Liechtenstein appartenaient aux plus anciennes familles nobles en Europe centrale. La lignée de toute la famille commença avec Henri Ier qui obtint au XIIIe siècle le domaine autour de Nicolsbourg. A cette époque la famille s´établit définitivement en Moravie et Silésie et commença à élargir successivement ses biens. Les Liechtenstein étaient la famille la plus riche en Moravie, de larges propriétés leur rapportaient de grands profits qui leur permettaient de construire des propriétés magnifiques et d´embellir leurs domaines. Ils choisirent le domaine voisin de Feldsberg (Valtice) comme siège dont nous parlerons un peu plus tard. Parmi les membres importants de la famille en liaison avec les guerres napoléoniennes appartient le sous-maréchal de campagne et plus tard le général de la cavalerie Jean Ier de Liechtenstein, qui avec son cousin lieutenant- général Maurice de Liechtenstein participa à la bataille d´Austerlitz. Le premier appartenait aux généraux et diplomates les plus estimés de l´Autriche; Napoléon lui-même le respectait et l´estimait. Il fut autorisé par l´empereur François Ier à mener les négociation de l´armistice avec le vainqueur français en 1805 et 1809.

Les Liechtenstein composaient un couple parfait avec la nature. Le paysage romantique des champs dorés, forêts et fleurs complètent les étangs et les nombreux bâtiments magnifiques. Personne ne serait surpris qu´on appelle cette région « Lednice et ses jardins » ou encore « Le jardin de l´Europe ». En 1996 les spécialistes apprécièrent le caractère extraordinaire de l´aire de Lednice-Valtice et l´inscrivirent sur la liste de l´héritage culturel mondial de l´UNESCO. En plus, il est considéré comme le plus grand territoire fait artificiellement en Europe. Les Liechtenstein y eurent la plus grande participation parce qu´ils gérèrent et embellissèrent le château et les jardins pendant des siècles.

Les environs du château enchanteront les touristes exigeants

Le château de Lednice est entouré par un beau jardin caractéristique par son style français fait de géométrie précise et de symétrie dans aménagement. Il continue ensuite en un large parc anglais. Il est décoré outre de centaines de fleurs, de plate-bandes, haies vives, fontaines, statues et par certains petits châteaux et bâtiments. Si vous vous décider de le visiter, n´oubliez pas la serre des palmiers du château qui est le plus ancien bâtiment de ce type en Europe. Au milieu du parc du château se trouve un étang qui coûta à l´époque une belle somme d´argent. Sa construction se monta à l’époque à environ un millions de florins, ce qui faisait pour mieux comprendre une somme, dix fois plus élevée que la dot d´une riche mariée. Même la construction elle-même représenta tout un processus. Cela prit sept ans et 700 hommes y participèrent, dont peut-être des prisonniers français des guerres napoléoniennes. L´étang du château fait partie de tout un système d´étangs que vous retrouverez à Lednice et ses environs. Il y a même une tour dans le parc de Lednice, d´où les muezzins dans les pays musulmans appellent les croyants à la prière.

La guerre de 1809 et la prise de Lednice

Le visage de Lednice fut marqué par la guerre comme en outre par le travail admirable des architectes et artisans. Le 10 avril 1809 l´armée autrichienne franchit la rivière de l’Inn, ce qui signifia le début de la guerre de la cinquième coalition anti-française. Les combats se déplacèrent en Moravie. Et ce fut en relation avec les dernières opérations de la cinquième coalition anti-française que le XIIIe bataillon du régiment léger du corps d´Armée de Davout occupa la ville. Celui-ci rentra sur le territoire de Nicolsbourg, Feldsberg et Lednice après la conclusion de l´armistice où les troupes campèrent jusqu´à la signature du traité de paix de Schönbrunn en octobre de la même année.