La Moravie de Napoléon
l'histoire d'Europe a portée de la main
mon excursion
23 / La rencontre au Moulin brûlé (Spálený mlýn)

Zámek 1, 696 32 Ždánice
(+420) 725 920 846
http://www.muzdanice.cz

GPS: 49.0651711N, 17.0256086E

23 / La rencontre au Moulin brûlé (Spálený mlýn)

précédant suivant

Le vieux moulin sur le Ruisseau brûlé (Spálený potok) entre Scharoschitz (Žarošice) et Nasedlowitz (Násedlovice) connu sous le nom de « Spáleňák » devint le témoin muet d´un autre événement important. Napoléon et François Ier se mirent d´accord sur l´armistice sous le tilleul se trouvant juste là. L´arbre mémorable écouta donc l´entretien lors duquel l´empereur français présenta à son adversaire un décompte désagréable après son triomphe.

Transportons-nous alors en une journée pluvieuse du 4 décembre 1805. Napoléon fut le premier à venir sur le lieu convenu. « Allumez deux feux et dressez la tente » ordonna-t-il à ses soldats. Après un long moment arriva François qui ne se pressait pas trop dans le pressentiment maléfique de la note sévère pour la bataille perdue. Jean Ier de Liechtenstein était l´accompagnement indispensable de l´empereur autrichien. Napoléon partit vers les portes du carrosse de François Ier . « Ce sont des palais que votre excellence me force d´habiter depuis deux mois. » dit il parâit Napoléon et il désigna la tente près de la route. « Vous allez très bien avec ces demeures, monsieur, donc il n´y pas de raison pour être fâché. » rétorqua d´après des témoins oculaires François[15].

Pourquoi les empereurs se donnèrent rendez-vous sous un feuillu?

D´après le plan original, l´entretien des deux empereurs devait se dérouler à l´intérieur du moulin mais la puanteur insupportable et le manque de place les forçèrent à changer leurs plans. Finalement, la négociation dut se passer dehors sous la cime du tilleul qui se trouvait à proximité. Ils menèrent leur entretien à quatre. D´un côté François avec le prince de Liechtenstein et de l´autre côté Napoléon avec le maréchal Berthier. Les empereurs se promenaient avec des visages songeurs sous le tilleul et s´arrêtaient de temps en temps près du feu pour se chauffer un peu. Les officiers des deux hommes d´État gardaient leur distance polie et se regroupèrent autour du deuxième feu. « Dommage que nous n´entendions presque rien. » se disaient-ils. Parce que les soldats n´entendaient que des bribes de l´entretien et que les participants directs ne laissèrent aucun enregistrement écrit, on a que des informations partielles concernant son contenu[15]. Les empereurs étaient probablement de bonne humeur tout au long de la rencontre et vers la fin Napoléon dit: « Donc, votre Excellence me promet de ne plus mener aucune guerre contre moi? » « Je le jure et je tiendrai parole » rétorqua François.

On commença à appeler le tilleul mémorable comme « le tilleul impérial ». Un peu plus tard on construisit Janův dvůr (la cour de Jean) d´où menait un petit sentier pavé vers l´arbre. Cent ans après la rencontre des empereurs on fit placer une plaque informative avec cette inscription tchéco-allemande sur la façade de la cour[5].

« Deux jours après la bataille d´Austerlitz,le 4 décembre 1805, les empereurs François Ier et Napoléon se réunirent sous le tilleul d´en face, pour convenir de l´armistice et finir la guerre sanglante d’alors. »

Mais le temps passait et seulement une partie de tronc pourri resta du tilleul auquel personne n’avait prêté grande attention. En 1919 on fit planter sur la place de la rencontre historique « une sœur cadette » du tilleul impérial, qui est devenue aujourd‘hui un arbre très haut. La place de la rencontre légendaire est marquée aussi par une inscription sur le tableau informatif blancen forme de blason et l´obélisque autour duquel les habitants plantèrent quatre autres tilleuls. Vous pouvez être intéressé par le fait qu´une partie du tronc de l´ancien arbre n’ait pas disparu. Vous pouvez la voir au château d´Austerlitz et au musée Vrbas au château de Steinitz (Ždánice) où toute une partie du musée plus de cinquante objets exposés est consacrée à la thématique napoléonienne.

Les lieux autour du Moulin brûlé sont intéressants

Même aujourd´hui, vous ne vous ennuierez pas dans les environs du Moulin brûlé. Sûrement, vous serez séduit par le parc naturel de la Forêt de Steinitz (Ždánický les) qui est le lieu favorit pour les randonnées. Si vous voulez goûter les paysages de la selle d´un vélo, vous pouvez emprunter le réseau des pistes cyclables qui vous accompagneront tout au long des vignobles et des caves viticoles, des prés en fleur et coteaux verts. Vous pouvez choisir par exemple la piste cyclable morave, de Bisenz (Bzenec), de Mutenitz (Mutěnice) ou viticole de Gaya (Kyjov). Celle-ci représente un défi surtout pour les cyclistes avisés parce qu´elle passe par des paysages modérément ondulés de côtes.

Sur le pied sud-est de Marsgebirge se trouve la ville Gaya (Kyjov), dont la dominante est formée par la mairie en style Renaissance. Le château date approximativement de la même époque, la décoration en sgraffite provient de Jan Köhler et on y trouve aujourd‘hui le musée de la civilisation. La ville est considérée comme le centre du folklore de la Slovaquie morave. Tous les quatre ans on y organise la plus grande fête folklorique avec la plus longue tradition en République Tchèque qui s´appelle l´Année de la Moravie Slovaque à Kyjov. Cette fête ethnographique la plus importante de la région, se déroule depuis 1971 et amène des milliers de gens au cœur de la Slovaquie Morave. Entre autre, le costume folklorique de Gaya est une rareté. Il est considéré comme l´un des plus richement décorés en Europe.