La Moravie de Napoléon
l'histoire d'Europe a portée de la main
mon excursion
26 / Les Français à Feldsberg (Valtice)

Zámek 1, 691 42 Valtice
(+420) 519 352 423
www.zamek-valtice.cz

GPS: 48.7395047N, 16.7555775E

26 / Les Français à Feldsberg (Valtice)

précédant suivant

Feldsberg porte fièrement à juste titre le nom de « Capitale du vin ». On trouve dans leur cadastre tellement de vignobles qu´ils prendraient la superficie de huit cents stades de football. L´histoire de la ville est quand même pleine d´événements moins heureux liés avec le passage des armées du pays et étrangères, conséquence des guerres napoléoniennes qui furent en plus accompagnées par des réquisitions financières et alimentaires.

En décembre 1798 les troupes russes menés par le capitaine Souvorov marchèrent via Feldsberg en direction de l´Italie. La Russie faisait encore partie avec l´Autriche et la Grande Bretagne de la deuxième coalition anti-napoléonienne. Le tsar russe Paul Ier envoya le général très habile Souvorov en aide à l’Autriche. Après le passage des Alpes l´armée austro-russe triompha plusieurs fois contre les Français. Après, des conflits s´installèrent parmi les alliés. Même si on avait promis au général Souvorov le pouvoir suprême de décider, les instructions strictes sur l´avancée à mener arrivaient de Vienne. Finalement, les Russes quittèrent la deuxième coalition anti-française suite à leur mécontentement avec le soutien autrichien en octobre 1799.

L´armée de Napoléon occupe un tiers de l´Autriche

Après la défaite de l´armée autrichienne à Ulm, Napoléon envahit la Moravie en 1805 pour la première fois via Znaim et Pohrlitz (Pohořelice). Après que Napoléon eut gagné la bataille d´Austerlitz, des foules de prisonniers autrichiens et russes marchèrent sur Feldsberg. L´épidémie de typhus les suivaient derrière eux. Jusqu´au 8 janvier 1806, il y eut plus de 11 000 hommes et 5 000 chevaux dans la ville. Le nombre d´habitants à Feldsberg augmenta pendant un moment au quintuple.

Les événements guerriers frappèrent de nouveau Feldsberg quelques années après la bataille des Trois Empereurs. Une partie du corps du maréchal français Davout occupa la ville en relation avec la bataille de Znaim en juillet 1809. Les habitants de la ville ne pouvaient pas deviner que l´occupation française s´étirerait sur quatre mois jusqu´à la conclusion de l´armistice, conséquence de la condition émise par Napoléon : « Jusqu´à la conclusion définitive de la paix mes armées occuperont un tiers de l´Autriche ». Cela se passa comme il le dit. L´armée de Napoléon occupa la région de Brünn et de Znaim avec Nicolsbourg et sa région et aussi la partie nord de la Basse Autriche avec Feldsberg . L´occupation de quatre mois par les soldats de Napoléon devint une catastrophe pour les habitants. A cause des prestations financières et en nature, beaucoup de gens atteignirent le fond de la misère.

Dans l´environnement de baies juteuses

L´histoire liée au vin est plus heureuse. La vigne se cultive depuis plus de deux mille ans à Feldsberg. Les Liechtenstein avait un talent extraordinaire pour la culture des raisins juteux, en plus, ils construisirent progressivement un siège familial splendide à Feldsberg. Vers la fin du XIVe siècle, l´intendant du duc autrichien Jean Ier de Liechtenstein (il s´agit de l´homonyme du participant de la bataille d´Austerlitz qui s´appelait dans son nom entier Jean Ier Joseph de Liechtenstein) reçut Feldsberg et à partir de cette époque, le domaine de Feldsberg devint la propriété de la famille jusqu´au XXe siècle et à partir de l’année 1560 aussi le siège familial. Les Liechtenstein s´occupait bien de la ville et prenait soin de son embellissement. On appelait leur château superbe le « Versailles morave » comme jadis Wischau. De la vue de l´escalier principal devant le château, la dominante de Feldsberg a une forme semblable au monument français connu.

Le fait que Jean II. de Liechtenstein organisa dans la salle de manège des chevaux la première exposition des vins témoigne du lien entre les Liechtenstein et le vin. Le liquide délicieux coulait à flot, on goûta deux mille bouteilles. Les visiteurs étaient ravis. Les rires résonnaient d´un coin de la pièce, de l´autre les chants. La seule petite faute de cet événement réussi était le fait que les visiteurs ne pouvaient pas prendre de vin à la maison. Cela fut possible un demi-siècle plus tard quand les premiers marchés viticoles eurent lieu à Feldsberg. Depuis ce temps là, la tradition n´est pas interrompue et vous-mêmes, vous pouvez le goûter à satiété. Cette expérience inoubliable vous est proposée par exemple par l´exposition des vins et leur dégustation qui a gagné le titre Salon des vins de la République Tchèque, installée dans les espaces des caves du château de Feldsberg. Ce prix prestigieux est gagné chaque annés par les cents meilleurs vins. De même que le château de Feldsberg, le Salon des Vins de la République Tchèque appartient au TOP des destinations touristiques de la Moravie du Sud. La gloire de Feldsberg est représentée aussi par la plus grande cave viticole de ce genre en Tchéquie où on peut mettre plus d´un million de litres de vin. On l´appelle en raison de son plan la croix. Le sous-sol de Feldsberg est aussi ouvert au public, il s´agit d’un labyrinthe unique formé par les parties rénovées des caves viticoles historiques reliées entre elles sur une largeur totale de 710 mètres.

La richesse de l´aire de Lednice-Valtice

On peut voir beaucoup de choses à Feldsberg. La richesse naturelle et la culture extraordinaire de l´aire de Lednice- Valtice avec tout un rang de bâtiments classiques et romantiques, d’étangs ou de voies d´eau en sont la preuve. Outre le château de Feldsberg, vous serez envoûté par la visite de l´abbaye des Frères de la Charité qui fut fondé en 1664. Ce bâtiment est unique par le fait qu´il servit comme l´un des hôpitaux les plus anciens sur le territoire de notre état. Il y avait au XVIIIe siècle dans cette abbaye un centre d´apprentissage chirurgien connu. Après la bataille des Trois Empereurs, l´abbaye avec le rez-de-chaussée du château de Feldsberg et l´église des Franciscains furent aménagés en lazaret provisoire où les médecins soignaient les soldats blessés. Les frères de la charité avaient autrefois à Valtice un jardin de plantes médicinales. Et c´est justement à cette tradition qu´est lié l´actuel jardin de plantes qui se trouve à proximité du château, à la place de l´ancien jardin du château. On y cultive plus de trois cents sorte de plantes.

Vous ne serez pas non plus déçu par les environs de Feldsberg. Les bijoux de la nature et les coins féériques alternent harmonieusement avec de jolis bâtiments et d´autres monuments. Le bâtiment dominant l´espace entre Feldsberg et Lednice est sans doute la soi-disant Colonnade – Reistna qui est considérée comme l´imitation de la Gloriette viennoise de Schönbrunn. Ce monument en forme d´arc avec deux ailes latérales et 24 colonnes corinthiennes fut construit par Jean Ier en souvenir de son père - le prince François Joseph Ier et de ses trois frères décédés jeunes. Vous trouverez dans les ailes latérales l´escalier menant à la terrasse qui vous offrira une vue extraordinaire aux quatre vents. Vous verrez Malé Karpaty (les Basses Carpates), Feldsberg et Lednice, Nicolsbourg avec le château des Dietrichstein, Pálava, l´étang Nesyt et le paysage de la Basse Autriche. Cette vue inoubliable vaut une photographie.

Vous pouvez relier, la visite printanière de Feldsberg, mis à part les événements viticoles, avec la visite de la reconstitution d´une partie de la bataille dans le cadre des « Journées napoléoniennes ». Plus d´une centaines d´amateurs enthousiastes en uniformes napoléoniens participent à cet événement. Son but principal est de familiariser le visiteur avec la vie du soldat au tournant du XVIIIe et XIXe siècle.