La Moravie de Napoléon
l'histoire d'Europe a portée de la main
mon excursion
15 / Le château d´Austerlitz

Palackého náměstí 1, 684 01 Slavkov u Brna
(+420) 544 221 685
www.zamek-slavkov.cz

GPS: 49.1547744N, 16.8744844E

15 / Le château d´Austerlitz

précédant suivant

Il fait partie des magnifiques châteaux baroques, il fait partie du TOP des destinations touristiques de la Moravie du Sud et représente la dominante de la ville d´Austerlitz. Il est connu en premier lieu pour la bataille légendaire du 2 décembre 1805 à laquelle il donna son nom – la bataille d´Austerlitz. Le bâtiment charma même les trois empereurs qui y logèrent. Ce dont vous ne vous doutez peut-être pas, c´est que le château d´Austerlitz est lié à d´autres personnages historiques et surtout avec l´importante famille des Kounitz.

L´histoire du bâtiment remonte au XIIIe siècle où il y avait une commenderie de l´ordre des Chevaliers allemands. Cet ordre qui avait été fondé en 1190 sur le territoire de l´ancien royaume de Jérusalem était l´un des plus grands et plus puissants des ordres chevaleresques chrétiens du Moyen-Age. L´ordre s´endetta au début du XVe siècle et son importance baissa. En 1509 le domaine d´Austerlitz et les villages environnants furent achetés par les Kounitz. Ce fut probablement sous Oldřich de Kounitz que les architectes construisirent sur les bases anciennes le château de la Renaissance. Et ce ne fut personne d’autre que les Kounitz qui donnèrent l´ordre de la reconstruction en style baroque.

Le château comme témoin du séjour des trois empereurs

Le château hébergea une visite importante avant la bataille. S´y logèrent deux des trois empereurs – l´empereur autrichien François Ier et le tsar russe Alexandre Ier qui arrivèrent de Bochdalitz par la route via Butschowitz (Bučovice). Même après la bataille, le château ne resta pas vide. Ce fut Napoléon lui-même qui fit transférer là-bas son siège. Il avait pour cela des raisons pratiques mais aussi de prestige. Quand le prince autrichien Jean Ier parvint le 3 décembre tôt le matin chez lui au relais de poste avec l´offre de capitulation, il lui dit que les deux empereurs avaient séjourné dans le château avant la bataille. « Une raison de plus » pensa Napoléon et il se logea dans le bâtiment magnifique avec toute sa suite. Il put enfin se reposer.

Comment nommer la célèbre bataille ?

Napoléon déposa l´épée et pris la plume pour se consacrer à la diplomatie. L´une de ses réflexions se tournait autour du nom de la bataille[14]. Napoléon réfléchissait comment baptiser la bataille qui s’était dérouléé sur une étendue de 120 kilomètres carrés pas loin de Pratzen, Bosenitz, Telnitz, Schlappanitz et beaucoup d´autres villages. « Sur autant de places en même temps? C´est impossible. Je dois trouver un nom majestueux. » pensa sûrement Napoléon. Après une courte hésitation il s´écria peut-être : « Je l´ai trouvé! ». Même si le champ de bataille s´étendait plutôt devant Brünn (si vous le prenez du côté du sud-est), l´empereur nomma la bataille d´après le lieu de son séjour où se trouvait aussi son état-major comme « la bataille d´Austerlitz ». Pendant les heures du soir Napoléon prononça sa première proclamation du balcon du château à ses soldats. Il finit par les mots suivants:

« Soldats, lorsque tout ce qui est nécessaire pour assurer le bonheur et la prospérité de notre patrie sera accompli, je vous ramènerai en France; là, vous serez l‘objet de mes plus tendres sollicitudes. Mon peuple vous reverra avec joie, et il vous suffira de dire, „J‘étais à la bataille d‘Austerlitz“, pour que l‘on réponde, „Voilà un brave“ ».

C´est tout Napoléon. Il connaissait bien les devises élevées et propagandistes. Mais il n´aimait pas trop les faits statistiques concrets. Il déclarait alors souvent plus de victimes du côté des ennemis qu´il n´en était en réalité. L´empereur français savait y faire pour que ses victoires décrites sur le papier parussent grandioses.

Où fut signé l´armistice?

Le château d´Austerlitz ne fut pas seulement le témoin du repos d’hommes d´état importants mais aussi d´événements historiques remarquables. Bien que les conditions de l´armistice eussent été fixées au Moulin brûlé par Napoléon avec l´empereur autrichien François Ier, la signature de l´armistice se fit deux jours après – le 6 décembre au château d´Austerlitz. Cela se fit dans la salle historique actuelle qui a une drôle d´acoustique. Les architectes de l´époque voulaient que personne ne pussent entendre les discussions derrière la porte. La signature du document elle-même s´effectua sans les représentants des états. Ce fut donc le prince Jean Ier de Liechtenstein qui signa pour le côté autrichien et Louis-Alexandre Berthier pour celui de la France. Avec le regard béat Berthier leva la plume triomphalement et signa le traité de l´armistice qui avait des conséquences essentielles. Il fixait la ligne de démarcation qui séparait territorialement l´armée française et autrichienne en Moravie et dans d´autres pays de la monarchie. En plus il ordonnait à la Russie vaincue de quitter le territoire autrichien et surtout la Hongrie et la Moravie en quinze jours.

On ne trouve plus le lit de Napoléon au château

Vous pouvez admirer aujourd‘hui le château avec son jardin magnifique comme le fit Napoléon jadis. Pendant la visite du château vous vous retrouvez facilement dans les temps napoléoniens. On dit même que vous pouvez voir le lit dans lequel prétendument Napoléon dormit. Dans ce cas-là, il s´agit d’une légende qui n´est pas vraie. Le lit exposé est composé de plusieurs parties provenant du XVIIIe et XIXe siècle. Certaines de ces parties en bois viennent d´autres équipements – par exemple d’une chaire. Même si l´empereur dormit dans un lit correspondant à sa position, il ne tenait pas tellement au luxe. Par exemple il passa quelques heures de la nuit avant la bataille dans une cabane faite de façon provisoire par ses sapeurs à Žuráň. C´était typique pour lui – il travaillait beaucoup mais dormait peu, il ne somnolait que quelques heures pendant la journée. Avant la bataille il dormait surtout sur son lit militaire et rarement dans un lit normal.

Vous pouvez compléter votre visite du château par la visite des expositions artistiques ou historiques et des vernissages que le château organise régulièrement. Non seulement les élèves des écoles peuvent visiter le sous-sol du château mais aussi l´exposition napoléonienne au premier étage et au sous-sol où le visiteur est guidé dans la période des guerres napoléoniennes avec un accent mis sur la campagne militaire et les événements de l´année 1805. Vous pouvez voir au premier étage les figurines des soldats et même Napoléon lui-même et tout une série d’objets historiques originaux – surtout des armes, des uniformes et de l´équipement militaire. Au au sous-sol, le visiteur fait connaissance à l´aide des trois représentations scéniques de l´atmosphère avant la bataille d´Austerlitz (les camps des soldats), de la bataille elle-même (l´attaque de la cavalerie française sur les fantassins russes) mais aussi avec des moments tristes de la bataille ( le poste de secours ambulant). Une partie de l´espace est consacrée aux reconstitutions des combats. Vous pouvez toucher ici les répliques des armes.

Vous pouvez même revenir dans les temps napoléoniens grâce à l´événement des Journées napoléoniennes qui se déroulent à la mi-août le samedi, le jour le plus proche de l´anniversaire de Napoléon (15 août). Austerlitz revit régulièrement aussi par de nombreux concerts. Les intéressés peuvent choisir de la musique populaire, folk ou classique. Parmi les événements les plus importants, se classe le festival de juin de musique classique Concentus Moraviae auquel participent treize villes moraves.